Dysfonction érectile

Les pannes sexuelles

Entre 10 % et 90 % des hommes sont atteints de dysfonction érectile, de baisse ou d’absence d’érection ou encore de panne sexuelle. 
Cette large prévalence varie considérablement d’une étude à l’autre. Toutefois, il serait annoncé qu’à partir de 50 ans, la probabilité de rencontrer des problèmes érectiles serait de 50 %. A 60 ans, elle serait de 60 %. A 70 ans, elle serait de 70 % etc…

Les dysfonctions érectiles peuvent être définies comme étant une difficulté persistante ou récurrente d’atteindre et de maintenir une érection adéquate jusqu’à la fin de l’activité sexuelle.

Vous êtes à même de définir cette dysfonction sexuelle comme anxiogène et limitante.

Mon expérience, depuis plus de vingt-cinq ans, permet de noter que votre dysfonction érectile amène aux principaux critères suivants :

  • Vous êtes angoissé à l’abord d’un rapport sexuel
  • Vous pouvez devenir évitant
  • Vous êtes anxieux au moment de pénétrer
  • Vous perdez l’érection au moment de pénétrer
  • Votre perdez l’érection en cours de coït et votre durée de pénétration est courte
  • Vous pouvez avoir des pertes d’érection dans les préliminaires
  • Votre femme a une séquence orgasmique absente ou peu activée
  • Votre partenaire est frustré(e) et elle (ou il) présente une baisse de désir
  • Votre fréquence sexuelle est altérée, rare ou à l’arrêt
  • Votre comportement sexuel est modifié
  • Votre couple est en conflit et en situation instable
  • Votre insatisfaction vous culpabilise

Les causes sont multiples et s’entrecroisent le plus souvent. Elles amènent à une analyse complète et précise, prenant en compte toutes les composantes de votre vie : médicale, psychologique, antécédents, vie personnelle, sociale et professionnelle, sexuelle…

Ce trouble sexuel provoque rapidement des problèmes qui peuvent devenir de plus en plus importants. Il est le foyer de nombre d’incertitudes et de perte de visibilité.

Vous retrouvez les conséquences suivantes :

  • Perte de confiance
  • Baisse de votre estime
  • Perte de votre « masculinité »
  • Anxiété à chaque rapport sexuel
  • Stress, déprime à dépression
  • Alcool, drogues…
  • Évitement des rapports sexuels
  • Développement possible d’autres dysfonctions sexuelles: Éjaculation précoce, baisse de désir…

Concernant votre partenaire :

  • Frustrations
  • Rejet
  • Manque de respect ou d’affection
  • Suspicion d’adultère de son conjoint
  • Baisse du désir
  • Absence d’orgasme

Concernant votre couple :

  • Conflits ou déni
  • Frustrations
  • Arrêt ou prolongation des préliminaires
  • Baisse de la fréquence sexuelle voir arrêt
  • Adultère
  • Séparation, divorce
  • Conjugopathies

Les thérapies et sexothérapies de type comportemental, cognitif, émotionnel et fonctionnel que nous regroupons sous l’appellation TCC.EF sont les méthodes les plus efficaces de nos jours et qui s’adaptent au mieux à la population générale atteinte de dysfonction érectile.

Elles se combinent avec d’autres techniques sexologiques que je développe jour après jour. L’implication du partenaire (homme ou femme) en cours de sexothérapie est recommandée pour un soutien et un résultat de meilleure qualité.

Les TCC.EF sont des thérapies naturelles alliant la connaissance puis l’utilisation de la fonctionnalité de votre corps, la variation de la perception de votre mental concernant l’excitation sexuelle et la mise en œuvre d’une régulation simple et efficace.

Toutefois, selon l’anamnèse de départ, l’âge, les traitements, les maladies ou les psychopathologies en cours, une bi-thérapie sera proposée. Ainsi, un suivi médical, avec son médecin traitant et autres spécialistes, s’avèrerait indispensable.

Il est toujours difficile pour un sexologue et un sexothérapeute de donner un pronostic à propos du nombre de séance thérapeutique concernant la dysfonction érectile. Cependant, les sexothérapies sont en général de courtes durée sauf dans certaines situations complexes.

Elle dépend uniquement de votre engagement, votre responsabilité, votre rigueur, votre motivation et votre temps. Ce sont les 5 éléments indispensables à la réussite pour vous débarrasser définitivement de votre dysfonction érectile.

Michel (46 ans)

C’est au moment de pénétrer que je perds complètement mon érection. La fin des préliminaires provoque cette anxiété de performance ! C’est une pensée plus forte que moi qui apparait instantanément puis je panique. J’ai totalement perdu la confiance.

Bertrand (24 ans)

Je n’arrive pas à créer une vie de couple stable avec les garçons. Mes partenaires me quittent les uns après les autres car j’ai de plus en plus de panne sexuelle. Même en étant en position passive, je n’arrive plus à maintenir mon érection. J’ai besoin de votre aide absolument afin de sortir de ce problème.

Arthur (34 ans)

Ma femme est frustrée et ne supporte plus cette situation. Elle est en colère ! Un jour elle me taxe d’adultère, un autre jour elle dit que je ne la désire plus et une autre fois elle pense que je suis homosexuel. Je l’aime et je ne suis rien de tout çà.  En plus,  j’évite les rapports sexuels. C’est pire car cela se rajoute aux conflits !

Gestion des données personnelles
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.